les ailes fracassées

Bienvenue sur mon blog

 

Observation

Je profite de ma période de contemplation pour réfléchir à tout ce qui s’est passé depuis mon dernier post, je suis passée de la colère à la résignation,  j’ai cherché du réconfort auprès des instances spécialisées, l’un de tes psychiatres me répond que ton avenir est incertain tant que tu continueras à consommer des drogues de façon épisodique en plus de ton traitement, j’ai aussi joint un soir « drogues info-service » pour raconter ton histoire, savoir s’il n’existait pas un centre où t’envoyer pour te soustraire à ton environnement nocif, la réponse a été la même, si tu ne décides pas toi-même de rompre avec ces addictions qui te tuent et nous tuent à petit feu, tu n’avanceras pas d’un pouce, pour l’instant, nous sommes tous là à te regarder végéter. Quelle tristesse ! Tu peux comprendre maintenant que nous devons penser à nous pour nous éviter de sombrer avec toi.

Une petite lumière en moi vacille mais ne s’éteint pas,  je puise de toute mes forces dans cette énergie qui m’entoure faite de petits moments  de joie,  lumineux malgré tout, comment te guider dans ce chemin rocailleux si tu traînes des pieds, nous sommes si nombreux à te tendre la main, regarde autour de toi, tu n’es pas seul, comment te faire comprendre que la vie que tu mènes n’est pas une vie, ne te réfugie pas dans la maladie, nous ne pouvons pas nous mettre à ta place même si nous comprenons ta souffrance.

Dans : Non classé
Par lesailesfracassees
Le 26 mai, 2009
A 23:26
Commentaires : 7
 
 

Un an

Un an d’espoir, de doute, de lutte, de renoncement, de rêves enfuis puis retrouvés, sans te lâcher du regard afin de scruter le moindre changement dans ton attitude ; un an d’oubli de soi pour essayer de te sortir de ce gouffre où tu es tombé. La maladie, les addictions à ces substances qui de jour en jour te prennent en otage,  ton combat pour apprivoiser ta maladie,  fait resurgir les problèmes plus profonds qui se cachent derrière, et nous essayons de comprendre ensemble encore et encore !

Avec le nouveau découpage par zône d’habitation tu as été hospitalisé dans un autre service, plus spacieux, la salle à manger ouverte sur un patio où poussent différentes plantes, donne au confinement un semblant de liberté, c’est là où je te retrouve lors des visites, beaucoup de femmes d’un âge incertain déambulent autour des tables, une patiente chante des airs d’opéra dès son réveil, et se prend pour la Callas ! tu sais que tu ne resteras pas longtemps et tu  regardes ce monde d’un oeil amusé, tu essayes de reconstituer le puzzle, mais il manque encore des pièces.

Tu nous as avoué que ce soir là tu as mélangé ton traitement avec de la kétamine que tu avais achetée dans la rue, mélange détonnant qui a failli te rendre tes ailes, mais pour un envol tragique. Nous nous en doutions, nous avions déjà appelé les pompiers la semaine précédente pour tes propos hallucinants que tu tenais dans la chambre de ton frère, tu avais voulu aller te reposer et tu étais tombé entre le lit et le chevet, te fracturant la main, tu disais que tu étais devenu somnambule ! Le psychiatre aux urgences voulait te ré-hospitaliser, mais devant ton discours clair quelques heures après, il t’a autorisé à revenir à la maison, sous notre surveillance,  les services d’urgence étant débordés, il n’y a pas eu de recherche de toxiques dans le sang, si nous avions sû !

Un nouveau médecin psychiatre s’occupe désormais de toi, tu as l’air d’apprécier les échanges avec elle, tu vas chercher tes médicaments deux fois par semaine et une infirmière te remet un pilulier afin  que tu n’aies pas un stock conséquent chez toi pour éviter les surdosages.  

Tu rentres désormais chez toi tous les soirs après dîner. Je te regarde partir par la fenêtre, le chien sur les talons qui trottine joyeusement,  ses yeux levés vers toi pour une dernière balade, et je me pose la question, qui des deux va garder l’autre ?  

Dans : Non classé
Par lesailesfracassees
Le 8 mai, 2009
A 0:48
Commentaires : 2
 
 
 

Intervalle - formation - mo... |
Action contre le dopage |
Bien -être attitude |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Thérapeute multi référentiel
| DOUCEMENT LA MEMOIRE S'...
| pharmacieenligne